Le pur sang, un cheval emblématique

Les origines de la race pur sang

Un type de cheval destiné exclusivement aux courses hippiques et son apparition est due à la recherche d’un étalon à la hauteur, mais d’où vient cette race ? Et bien c’est le fruit du croisement des juments anglaises à des mâles étrangers essentiellement Arabes vers le siècle du 17. Le pur sang est devenu une race emblématique et référentielle, ils sont croisés à d’autre pour donner naissance à une  nouvelle ou en améliorer ceux qui sont dites faible. Les purs sangs contemporains sont majoritairement des descendants des trois chevaux importés en Angleterre après les croisades,  on les a baptisé, Byerley Turk, Darley Arabian et Godolphin Arabian. Respectivement ils avaient comme petits fils, 4 grands coureurs, Herod, Eclipse (un cheval brillant, invaincu pendant son époque) et Matchem et Highflyer fils d’Herod. Les femelles à l’origine des purs sont variées venant de différent pays particulièrement Irlandaise l’Irish Hobby, Africain le Barbe et Iranienne le Turkoman. Cette découverte a connue un succès international que l’exportation a commencé. Pour la France, cet élevage sélectif est pratiqué en Normandie à la base, Orne et de Calvados exprès pour faciliter les échanges avec les pays de naissance des purs sangs, la victoire de Gladiateur sur les terres Anglaise en 1865 a encouragé les français dans l’élevage et leur a permis une renommée international grâce à Sea-Bird II et Derby d’Epsom.

pur-sang-herod.jpg

Les caractéristiques du pur sang

Le pur sang à la fois intelligent et surtout agile, de taille longue moyennant de 1.65 au garrot qui affirme une corpulence athlétique et raffinée, vu de profil ils sont droits, fronts élargies, des têtes et regards expressifs, des poitrines très rebondies – profonde, disposent d’un avant bras remarquable par son longueur et les canons sont courts. Les couleurs dominantes sont, brun-rouge, fauve à dominant rouge et gris.

pur-sang-bai.jpg